.

Mémoire de trois décennies d’enseignement public de l’occitan : les archives du CREO-Lengadòc entrent au CIRDOC

Don-CREOLe 20 juin dernier la présidente et le bureau du Centre régional de l’enseignement de l’occitan de Languedoc (CREO-Lengadòc) ont remis au CIRDOC un ensemble d’archives et de documents liés à l’histoire et aux activités de cette association qui réunit enseignants et parents d’élèves et œuvre pour le développement de l’enseignement public de l’occitan.

Le fonds est constitué de publications sur l’histoire et l’évolution de l’enseignement des langues de France en général et de l’occitan dans les académies concernées ainsi que un important fonds audiovisuel de 140 captations de projets pédagogiques, support de cours, vidéos à l’usage des enseignants, enregistrements sonores de conférences. Le fonds est également complété par des photographies et des diapositives illustrants des rassemblements scolaires et des activités éducatives.

 

Le fonds sera disponible à la consultation d’ici la fin de l’année 2018 et fera également l’objet de projets de valorisation auprès des enseignants et des publics scolaires en partenariat avec le CREO-Lengadòc.

Il constitue à la fois une source importante sur l’histoire et l’évolution de l’enseignement public de l’occitan et une riche documentation à l’usage des professionnels de l’enseignement.  Le CIRDOC remercie la présidente et les membres du CREO-Lengadòc pour leur initiative en faveur de la mémoire et de la documentation occitanes.

L’ABES soutient l’inventaire du fonds Robert Lafont

Lafont_cooperativaEntrées dans les collections du CIRDÒC en décembre 2011, les archives de Robert Lafont auteur, penseur et universitaire internationalement reconnu, offrent à tous un regard unique sur l’occitan, depuis celui des troubadours jusqu’à celui du XXe siècle, fort de son témoignage d’acteur majeur des échanges internes à l’occitanisme d’après-guerre et du dialogue avec les nombreuses langues d’Europe et du bassin méditerranéen.

Depuis avril 2013, le CIRDÒC publie sur http://www.calames.abes.fr/pub/, l’inventaire de ses fonds d’archives et de manuscrits, celui du fonds Robert Lafont en tête. Fort de cette expérience technique et du soutien de la communauté universitaire internationale, le CIRDÒC a obtenu une subvention exceptionnelle de l’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur (ABES) suite à son appel à projet lancé en novembre 2015. Cette subvention vient d’être renouvelée pour l’année 2017.
Elle permettra le recrutement de deux agents supplémentaires à partir du second semestre 2017 qui, en soutien de l’équipe déjà en place, pourront pleinement se dédier au classement et à l’inventaire de la correspondance conservée dans ce fonds.

Retrouvez dès à présent l’inventaire du reste de fonds et de la correspondance déjà classés à l’adresse suivante : http://www.calames.abes.fr/pub/cirdoc.aspx#details?id=FileId-1376

Récit des inondations du 15 septembre 1733 à Grenoble

Le CIRDOC vient de faire l’acquisition d’un volume exceptionnel réunissant les œuvres du poète Blanc dit La Goutte intitulé : Grenoblo malhérou dans une édition illustrée du XIXème siècle.

IMG_7185 - Copie

Blanc dit La Goutte est un poète Grenoblois de la première moitié du XVIIIème siècle, auteur de nombreuses pièces en vers dont la plus célèbre Grenoblo malhérou est le récit des inondations du 15 septembre 1733 à Grenoble. Le texte est publié, moins d’un mois après les événements, par l’imprimeur André Faure qui donnera une nouvelle édition de ce texte du vivant de l’auteur.

Au siècle suivant ce texte connaît près d’une dizaine d’éditions dont la plus soignée est illustrée par le dessinateur Diodore Rahoult et le graveur Etienne Dardelet. Cette édition paraît sous forme de feuilleton à partir de 1860 avant d’être réunie en un seul volume en 1864 avec une préface de George Sand.

DSC00932

En 1874, les mêmes éditeurs Rahoult et Dardelet, publient sous le même titre Poésies en patois du Dauphiné, les autres textes de La Goutte : Copie de la lettre = Coupi de la lettra écrita per Blanc dit la Goutta a un de sou-z-amis, u sujet de l’inondation arriva a Garnoblo la veille de S. Thomas  20 décembro 1740 et Jacquety de le Comare  avec une préface et un glossaire par Michal-Ladichère.

Ce sont ces deux titres qui sont ici reliés en un seul volume. 

DSC00931

L’originalité de l’œuvre de La Goutte est sa langue, le dialecte dauphinois qui se situe précisément à la limite de l’aire linguistique de l’occitan et du franco-provençal.

Les œuvres complètes de Blanc la Goutte ont été éditées à Grenoble par le Centre alpin et rhodanien d’ethnologie en 2002, présentées et traduites par Gunhild Hoyer et Gaston Tuaillon (Le Monde alpin et rhodanien, 2002/4).

Un traité du XIXe siècle pour le chercheur de champignons

Ouvrage récemment acquis par le CIRDOC, le Traité des champignons du Docteur Noulet présente un grand intérêt car il donne le nom des champignons en occitan.

CR XIX-342_pl.5

Jean-Baptiste Noulet (1802-1890) connu pour son Essai sur l’histoire littéraire des patois du midi de la France (XVIe-XVIIe siècles et XVIIIe siècle) est aussi l’auteur de travaux naturalistes.

Enseignant à l’Ecole de médecine et de pharmacie de Toulouse où il exerça pendant trente ans, le Docteur Noulet a mené des études littéraires en se spécialisant sur les langues romanes ainsi que de nombreuses études scientifiques sur la botanique et sur l’agriculture. C’est en collaboration avec Augustin Dassier qu’il publie en 1838 un Traité des champignons comestibles, suspects et vénéneux, qui croissent dans le bassin pyrénéen.

Ouvrage didactique destiné à l’enseignement de la mycologie, c’est surtout un véritable guide pratique à l’usage du chercheur et du consommateur de champignons.  CR XIX-342_pl.35

Dans le souci de distinguer les espèces suspectes ou vénéneuses des espèces comestibles, il fournit pour chacune d’entre elles des descriptions simples accompagnées d’illustrations fidèles, lithographies coloriées à la main.  

CR XIX-342

L’ouvrage se complète par une « table alphabétique des noms patois » qui lui donne toute sa place dans les collections du CIRDOC.

C’est une édition de cet ouvrage, à la fois rare pour ses illustrations et provenant de la plume d’un romaniste distingué, qui vient d’enrichir les fonds patrimoniaux du CIRDOC où il est consultable (CR XIX-342).

Daphnis e Alcimadura : l’édition originale de la partition rejoint les collections du CIRDÒC

dafnis_1La collection de partitions du CIRDÒC vient d’être complétée par une nouvelle partition : l’édition originale de l’opéra Daphnis e Alcimadura de Mondonville.

Si Daphnis e Alcimadura n’est pas le seul ni le premier opéra en occitan, il demeure toutefois le seul à avoir été présenté devant le roi de France et sa cour. Il rencontre par la suite un très grand succès et sera repris durant de nombreuses années sur les scènes parisiennes comme en Province.

Pour en savoir plus sur l’opéra, consulter la fiche encyclopédique sur Occitanica

Il y a quelques semaines, cette partition figurant au catalogue d’une maison de ventes parisienne a été acquise par le CIRDÒC. Elle vient donc rejoindre les collections publiques de la médiathèque occitane et compléter le corpus documentaire relatif à cet opéra baroque occitan. Cet partition originale, éditée vraisemblablement 1 an après la Création de cet opéra à Fontainebleau n’est pas une rareté ; plus d’une vingtaine d’exemplaires sont conservés dans les bibliothèques françaises, dont 9 rien que pour la BnF.

_dsc9418

Toutefois, les collections du CIRDÒC  – qui abritent plusieurs éditions et versions du livret, rééditions contemporaines mais aussi captation sonore de la recréation de 1981 –  étaient orphelines de ce document. Ce n’est désormais plus le cas, les collections offrent aujourd’hui une grande partie des documents originaux permettant d’étudier l’histoire, ‘évolution, la composition de cet opéra mais aussi de remonter cet opéra occitan du XVIIIe siècle.

_dsc9409

La partition ainsi que certains livrets ont été numérisés, retrouvez toutes les ressources liées à l’opéra sur Occitanica. Et pour en savoir plus sur les opéras occitans : www.occitanica.eu/opera

Une nouvelle donation liée à l’occitanisme des années 1980

domenja_blanchardDominique Blanchard est une chercheuse spécialiste de l’œuvre de l’écrivain et lexicographe occitan André Lagarde. Dans le cadre de ses recherches, elle a rassemblé de la documentation liée à l’œuvre de cet auteur dont elle vient de confier la conservation au CIRDÒC.

Elle a d’abord déposé un questionnaire envoyé par André Lagarde en 1985 à propos du parcours, de l’œuvre et de la vision de l’avenir de 42 occitanistes actifs en 1985. Parmi les réponses présentes on peut citer celles de Félix Castan, Michel Chapduelh, Marceau Esquieu, Robert Lafont, Christian Laux, Claude Marti, Max e Yves Rouquette et bien d’autres.

La liste complète des participants à ce questionnaire est disponible sur la notice de présentation du document accessible à cette adresse : http://www.calames.abes.fr/pub/ms/Calames-20161017101041991

Classement de la correspondance de Robert Lafont : premier bilan

Lafont_cooperativaLe CIRDÒC a entrepris durant l’été 2016 un chantier d’inventaire de la correspondance du fonds Robert Lafont. Cet important travail a été réalisé grâce à une subvention exceptionnelle versée par l’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur (ABES) qui a permi le recrutement de Perrine Alsina, diplômée en Occitan de l’Université Montpellier III Paul-Valéry et étudiante en Tourisme culturel.

Ce chantier s’est déroulé entre le 4 juillet et le 31 août 2016 et a mobilisé le temps plein de deux personnes durant une grande partie de l’été. C’est ainsi 10.398 lettres qui ont été triées et classées pour 944 correspondants identifiés. C’est également près de 700 textes littéraires, scientifiques ou militants, souvent inédits, qui ont également été classés et presque autant de coupures de presse relatives à l’activité occitaniste de Robert Lafont ainsi que de ses correspondants.

La correspondance de Robert Lafont est ainsi a priori entièrement traitée jusqu’aux alentours des années 1962-1963, soit près d’un tiers de sa volumétrie totale.

 

L’inventaire en ligne de ce travail qui sera régulièrement mis à jour dans les semaines à venir est accessible à l’adresse suivante :

http://www.calames.abes.fr/pub/#details?id=Calames-20121010101029764467

 

Vous pouvez également effectuer des recherches spécifiques dans cet inventaire à l’adresse suivante : http://www.calames.abes.fr/pub/

Découvrir Auguste Fourès et Prosper Estieu et les prémices de l’occitanisme contemporain

Panneaux_Cirdoc_Estieu_2016_def-1Inaugurée le 7 juin 2016 à la médiathèque Georges Canguilhem de Castelnaudary, l’exposition Auguste Fourès e Prosper Estieu : Los grilhs del Lauragués est désormais prêtable à tous gratuitement (réservation obligatoire).

Elle vous propose de découvrir les portraits croisés de deux des plus importants défenseurs de la langue et de la culture occitanes : Auguste Fourès et Prosper Estieu dont l’œuvre est considérée comme à l’origine de l’occitanisme contemporain.